Paroles d'expert
Le blog autour du recyclage

Que deviennent les écrans plats en fin de vie ?

Téléphone, tablette, écran LCD ou LED, plasma : les catégories d’appareils ne manquent pas dans la famille des écrans plats. Ce sont de nombreux appareils qui, en fin de vie, sont considérés comme des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E).

La particularité de ces appareils est qu’ils sont certes composés de matériaux recyclables et réutilisables, mais aussi de composants polluants qui nécessite un traitement spécifique afin de limiter leur impact environnemental. Ces derniers composants doivent être traités dans un site classé spécialisé dans la dépollution. Pour cette raison, la fin de vie des écrans plats demande une attention particulière et ne doivent pas être abandonné sur le trottoir. En effet, ils pourraient être endommagés par des récupérateurs qui les démontent afin de garder les métaux sans tenir compte des conséquences sur l’environnement.

Les particuliers peuvent apporter leurs écrans plats en fin de vie chez les distributeurs (magasins, grandes surfaces...) ou bien dans les déchèteries et autres points d’apport volontaires. Les éco-organismes, par l’intermédiaire de leurs opérateurs logistiques, organisent la collecte de ces équipements vers des centres de regroupement puis les orientent vers un centre de traitement.

Les professionnels (entreprises ou administrations) peuvent s’adresser directement aux éco-organismes ou confier leurs écrans plats à un opérateur de traitement.
De quoi est composé un écran plat ?
Les écrans plats sont composés à 38,9 % de métaux ferreux (acier), 23,1% de plastique, 10% de métaux non ferreux (aluminium, cuivre,…) présents dans les composants et câbles, 7,9% dalles LCD et dalles plasma qui contiennent principalement des cristaux liquides et des poudres photoluminescentes, 5,8% de cartes électroniques, 2,4% de verre présent sous forme de couches avec pour fonction de diffuser la lumière et protéger l’écran d’affichage, notamment dans les écrans plasma, 1,3% de condensateurs et batteries.
Que devient votre écran plat ?
Une fois collectée dans une déchèterie ou un point d’apport volontaire, il est acheminé vers un centre spécialisé dans le recyclage des écrans situé en France. Il existe 2 types de traitement : le démantèlement ou le broyage complet de l’écran.

La phase de démantèlement permet de séparer les composants en retirant les vis : coques plastique, bois, fractions ferreuses, cartes électroniques, câbles, déviateurs, tubes cathodiques. Les tubes de rétro-éclairage contiennent du mercure à l’état gazeux. Ils ne doivent pas être cassés pour s’assurer de la dépollution de ce mercure. Le mercure représente 0,4% des écrans plats. Les tubes sont stockés dans des contenants dédiés puis acheminés vers un site de traitement spécialisé.
Une fois le mercure capté et dépollué, le broyage complet des écrans permet d’obtenir des fractions valorisables. Les factions métaux et plastique quant à elles sont recyclées à 100% : elles sont utilisés comme matière première secondaire dans la fabrication de pièces automobiles, câbles, armatures métalliques… Les cartes électroniques sont envoyées en fonderie spécialisée afin de recycler les différents métaux qui la composent.

Au total, c’est 85% de votre écran plat qui pourra être recyclé et valorisé.

source : ecosystem

Paprec Oise - La nouvelle chaine de tri des D3E

Évaluez cet article
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Découvrez nos solutions adaptées

Benne

Garantie d'une grande capacité de stockage des déchets et de la réduction du nombre de tournées.

Découvrez ce produit
Borne

Regrouper vos déchets valorisables par apport volontaire dans des bornes dédiées.

Découvrez ce produit
Big Bag

L'accessoire indispensable pour le transport et le stockage des agrégats.

Découvrez ce produit